La success story d'Euveka

Les entreprises qui nous font confiance
11 juillet 2018

Audrey-Laure Bergenthal fait appel à Arthur Loyd pour trouver de nouveaux locaux plus adaptés

Implantée au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes depuis près de 3 ans, Audrey-Laure Bergenthal, fondatrice de la start-up drômoise EUVEKA et ses collaborateurs ont inventé et développé, avec la précieuse aide de l’agglomération valentinoise, le premier mannequin intelligent connecté, évolutif et piloté par un logiciel de conception. Expert français de la personnalisation des processus de l’industrie du textile et de l’habillement, la société ne cesse de se développer.

L’activité a débuté dans de petits locaux à Valence mais Euveka a vite été rattrapée par son hyper croissance.
Audrey-Laure Bergenthal fait appel à Arthur Loyd pour trouver de nouveaux locaux plus adaptés.

Ce projet immobilier en collaboration avec Sébastien Besson devient vite une évidence. Il fait tout de suite preuve de réactivité face à l’urgence que représente l’arrivée des nouveaux salariés.

Il propose une solution clé en main en menant de front les repérages, les visites et aussi les négociations. Pour cette brillante entrepreneuse à l’emploi du temps chargé, c’est l’idéal : « Sébastien Besson a su répondre à mes attentes sans me faire perdre de temps. Après deux visites, j’ai trouvé l’endroit parfait pour la nouvelle implantation d’Euveka ».

Cette valentinoise d’adoption souhaite plus que tout assurer à ses salariés un cadre professionnel convivial : « Je veux vraiment que mes collaborateurs se sentent comme chez eux quand ils viennent travailler ». Ce projet a pu voir le jour grâce à cette coopération fructueuse entre Euveka et Arthur Loyd.

 

Audrey-Laure Bergenthal, Présidente et Fondatrice d’Euveka

6 avenue de Provence, 26320 St Marcel les Valence

Articles en lien

Devanture de O'tacos

Arrivée de O’tacos à Valence

Retrouvez O'tacos au 24 Boulevard Général de Gaulle, 26000 Valence.

Alliance Vision poursuit son développement

Filiale du groupe allemand OPTO (42 salariés), avec un chiffre d’affaires de 1,4 millions d’Euros, Alliance Vision s’est imposée comme un leader sur le marché de la vision industrielle.

Les P’tits Branchés, vers une nouvelle génération de commerce ?

Un lieu unique pour un client unique